Recettes sucrées Recettes salées Infos engagées Actualité détendue

Ce site nécessite l'utilsation des cookies pour fonctionner correctement  En savoir plus

05.02.2020 - Infos engagées

L’impact de la viande sur le climat

La notion d’éco-responsabilité n’a jamais été aussi importante depuis quelques années. Notre planète se dégrade à vitesse grand V dû à l’activité humaine, les alarmes retentissent de tous les côtés pour adopter des mesures visant à ralentir (voire idéalement arrêter) la catastrophe écologique en cours. Chacun y va de ses petites astuces, du tri, aux déplacements à vélo, en passant par le vrac, DIY, le bio etc. Mais ce dont on ne parle peut-être pas assez c’est l’impact de notre alimentation.

On peut considérer plusieurs aspects qui lient l’éco-responsabilité à notre alimentation, dans cet article nous parlerons de l’impact de la viande sur notre belle planète.

Attention, cet article n’a pas pour objectifs de moraliser ses lecteurs, plutôt d’informer. A vous d’en tirer les conclusions et d’y affecter les décisions de votre choix.

Le début de la faim ?

Dans un premier temps regardons de plus près le ratio de production viande vs céréales. On considère qu’il faut environ :

  • 7kg de céréales pour produire 1kg de viande de bœuf
  • 4kg pour 1 kg de viande porc
  • 2kg pour 1 kg de viande de poulet

Chaque année, plus de 65 milliards d’animaux sont abattus pour la consommation de viande.

Pour rappel, le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde ne cesse d’augmenter depuis ces trois dernières années avec un total estimé à 821 millions de personnes.

Rien que l’arrêt de la consommation de viande bovine (251kg en moyenne par vache – 300 millions de bovins tués chaque année) permettrait de produire plus de 500 milliard de kg de céréales en plus par an.

Résultat ?

En mangeant moins de viande, il y aura de moins en moins de demande, par conséquent l’offre baissera également. Ce qui veut dire que les céréales destinées à la consommation animale pourront être utilisées pour la consommation humaine. Tout est une question de priorité donc, mais si tout le monde baissait sa consommation de viande, ne serait-ce que de moitié, nous pourrions sûrement arriver à mettre fin à la faim dans le monde.

viande-climat-portrait-petit-cochon

Ressources finies

En ce qui concerne les ressources qu’utilise l’élevage, nous ne sommes guère mieux, par exemple voici les besoins en eau pour produire 1 kg de :

  • Pommes de terre : 900 L
  • Céréales/Pain : 1 300 L
  • Soja : 1 800 L
  • Viande de poulet : 3 900 L
  • Viande de porc : 4 800 L
  • Viande de bœuf : 15 000 L

Ces chiffres sont souvent contestés en mettant en cause la méthode de calcul, incluant l’eau de pluie. Néanmoins, si la méthode de calcul est la même pour tous ces chiffres, ici c’est leur rapport entre eux qui nous intéresse.

L’élevage est donc extrêmement gourmand en eau, mais également en superficie. En effet, 80% de la superficie agricole totale est monopolisée pour l’élevage ou ses besoins.

viande-climat-petits-cochons

Ça fart ?

Dans un second temps, ce qu’il faut savoir c’est que l’élevage (nourriture et transport compris) représente près de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre.

De plus l’élevage est responsable de la déforestation d’environ 63% de l’Amazonie, autant vous dire que s’indigner devant l’épisode des feux en Amazonie en 2019 et continuer de manger de la viande à tous les repas (voire même tous les jours), relève quelque peu d’une dissonance cognitive collective.

Emissions de CO2 annuelles en fonction du régime alimentaire

  • 2 624 kg de CO2 pour un omnivore (50g à 100g de viande par jour)
  • 1 427 kg de Co2 pour un végétarien
  • 1 055 kg de Co2 pour un végétalien

Bien sûr, ces chiffres sont à nuancer en fonction du type d’achat.

deco
viande-climat-oie-petits-liberté

Conclusion ?

L’élevage consomme de grandes ressources telles que l’eau, des terres agricoles mais aussi des ressources alimentaires. Mais il n’est pas forcément nécessaire d’arrêter complètement la viande. En revanche, si vous souhaitez faire un geste pour la planète, réduire sa consommation fera nettement baisser votre empreinte carbone, comme adopter un régime flexitarien par exemple, on vous en parle ici dans un autre article.

Alors, qu’attendez-vous pour agir ?

L’équipe Détendue

 

viande-climat-chèvres-moutons-sieste

Articles associés

Infos engagées

Comment réduire ses déchets ?

Recettes salées

Salade aux légumes grillés

Infos engagées

L’impact de la viande sur le climat

Recettes sucrées

Gâteau de crêpes praliné caramel

Recettes sucrées

Pancakes aux épices

Actualité détendue

Nos granolas sur Yuka